Vélib’ et Bixi, des cousins à deux roues


Voici 2 systèmes de vélos en libre service, le Vélib’ parisien et le Bixi montréalais, qui va être lancé ce printemps.

Vélib’, c’est :
- Depuis le 15 juillet 2007 : le vélo en libre service de la ville de Paris
- Plus de 20 000 vélos, de 3 vitesses et 22 kg chacun
- 1 451 stations réparties dans la ville avec ses 400 km de voies cyclables
- Après un an : 26 millions d’utilisations, 18 minutes de temps de trajet moyen, 3000 vélos vandalisés et autant de disparus, 94% de satisfaction de la part des utilisateurs, 3 morts
- La première demi-heure gratuite ; 1 €, 2 €, 4 € pour les demi-heures suivantes
- Un abonnement de 1 €/jour, 5 €/semaine ou 29 €/an
- Un fonctionnement à l’année
- 30 communes limitrophes adhérentes à partir de 2009
- Un système conçu par l’entreprise JC Decaux, chef de file du mobilier urbain publicitaire en France. JC Decaux assure l’entretien des vélos et gère tout le système informatique en contrepartie de ses 1 400 espaces publicitaires.
- 20 millions d'euros de revenus d’abonnements en 2008, pour la ville de Paris
- La contraction de deux mots : vélo et liberté.


Bixi, c’est :
- Le futur vélo en libre service de la ville de Montréal
- Un lancement officiel au printemps 2009
- 2400 vélos, tout en aluminium
- 300 stations, mobiles et autosuffisantes grâce à une alimentation électrique solaire et une connexion Wifi, installées dans les arrondissements du centre de Montréal
- La première demi-heure gratuite ; 1,50 $, 3 $ et 6 $ pour les demi-heures suivantes
- Un abonnement de 5 $ par jour, 28 $/mois ou 78 $/an
- Un fonctionnement de mi-avril à mi-novembre
- Une conception et une gestion par Stationnement Montréal
- Un nom trouvé grâce aux propositions des citoyens, sous forme de concours. Près de 9000 noms y ont été soumis. Bixi = contraction de bicyclette et taxi.


Mon avis, c'est :

Un grand enthousiasme pour le Vélib’. J’ai mon abonnement annuel (29 euros par an). C'est vraiment un plaisir de faire du vélo dans cette belle ville, malgré la circulation. Il y a maintenant beaucoup de bicyclettes à Paris, hiver comme été : les utilisateurs du Vélib’ mais aussi tous ceux qui ont leur propre deux-roues et qui n’osaient pas le sortir jusque là. Les automobilistes s’y sont habitués et je trouve qu'ils font attention (mais tout de même, attention aux angles morts avec les camions et les bus, principales causes d’accidents).

Une vraie révolution urbaine, ce Vélib’ : quasiment aucun vélo en circulation il y a dix ans et aujourd’hui, des bicyclettes partout! Je considère que c’est une belle avancée, du Développement Durable avec deux D majuscules ! Le mot Vélib' fait désormais partie du langage courant, et je suis sûr qu'il sera dans le dictionnaire d'ici peu.

De nombreuses villes ont mis en place un système de vélos en libre service, à moindre échelle que le Vélib', qui reste le service le plus important au monde.
En France : Le Vélo'v à Lyon, le V'eol à Caen, le Bicloo à Nantes, le Cy'clic à Rouen, le Vélodi à Dijon, le BIP à Perpigan, etc. (essentiellement entre 2005 et 2008)
En Europe : à Berlin, Vienne, Bruxelles, Copenhague, Barcelone, Helsinki, dans plusieurs villes d'Italie et du Portugal, etc.
En Amérique du nord : le SmartBikeDC à Washington depuis 2008, premier système de vélo en libre service du continent, le BIXI à Montréal et d'autres à venir, comme à San Francisco!

Vive les vélos en ville!

Allez voir le commentaire de Francis Ménard dans le quotidien québécois Le Devoir, concernant les tarifs du BIXI. Pertinent!
-

3 commentaires:

  1. Bonjour!
    Je suis tombée par hasard sur votre blogue en cherchant à quel moment on changeait l'heure à Paris... je suis Québécoise et suis en terre parisienne pour plusieurs mois dans le cadre de mes études. Je suis bien heureuse d'avoir découvert vos réflexions et compte bien revenir!
    Caroline

    RépondreSupprimer
  2. Salut!

    Je crois que tu as fais une petite erreur dans la section du Vélib'. Tu as écrite 29 €/mois, alors que c'est 29 €/an : http://www.velib.paris.fr/abonnements_tarifs/abonnement_1_an

    Aussi, j'ai écrit cette lettre au journal Le Devoir le 22 septembre 2008 concernant le service BIXI : https://www.ledevoir.com/2008/09/23/206926.html

    Bonne continuation pour ton blog :)

    Francis

    RépondreSupprimer
  3. Oups! Merci Francis pour la grossière erreur... Effectivement, c'est bien 29 euros par an pour le Vélib' et non par mois. Et c'est notamment le faible coût du Vélib' qui fait sa popularité. Je suis d’accord avec votre commentaire dans votre article, concernant le coût élevé du BIXI, d’autant plus qu'il ne fonctionnera que 7 mois par an.

    RépondreSupprimer